Bienvenue sur le site de la Wulin Association

Annonces importantes

Covid19 : Dans le cadre de la pandémie actuelle, le gouvernement et la préfecture de Haute-Garonne imposent la présentation du Pass-Sanitaire pour la pratique des sports en intérieur. Plus d’information sur les liens ci-dessous :

https://www.sports.gouv.fr/pratiques-sportives/covid19/Decisions-sanitaires-applicables-au-sport-a-partir-du-9-aout-2021/#:~:text=Depuis%20le%209%20ao%C3%BBt%2C%20un,toute%20demande%20de%20pr%C3%A9cision%20n%C3%A9cessaire.

https://www.haute-garonne.gouv.fr/Politiques-publiques/Securite-et-protection-des-personnes-et-des-biens/Coronavirus-COVID19/Point-de-situation-en-Haute-Garonne/Information-Coronavirus


Actualités


Présentation

Nous sommes une association sportive dédiée à la pratique et l’enseignement du Kung-fu Wushu (arts martiaux chinois).

Accessible à tous (à partir de 6 ans), nous proposons des cours de Sanda (Boxe chinoise) et de Taolu (enchainement de mouvements martiaux).

Sanda

Le Sanda signifie combat libre en chinois, cette boxe se pratique avec des protections  (gants, casque, plastron…).

On utilise les pieds et les poings (seuls les coups de coudes et les coups de genoux sont interdits).

En plus de boxer simplement, les projections sont de mises (dès qu’un combattant touche le sol l’autre stoppe l’action et marque l’avantage).

Elle demande de la technique, de l’anticipation et de la rapidité, mêle stratégie/intelligence/confiance et estime de soi.

Le Sanda permet de se vider l’esprit tout en sculptant son corps.

On peut parlé d’un mélange de boxe (pieds/poings), de kungfu (coups de pieds sautés) et de lutte (projections).

Taolu

Taolu est un terme chinois désignant une forme dans les arts martiaux chinois. Il est parfois vu comme un ensemble d’attaques et de ripostes face à un ou plusieurs adversaires imaginaires, parfois comme un outil de formation du corps et de l’esprit.

Il existe deux types de taolu :

  • le taolu à main nues ;
  • le taolu avec armes.

A l’origine, les taolus étaient un moyen de transmettre les caractéristiques d’un style, avec ses techniques et ses applications en combat. Ils facilitaient l’enseignement, la mémorisation et pouvaient servir à developper la condition physique et le maniement des armes. C’était une methode d’entraînement complémentaire, et non exclusive, aux combats. Certains enchaînements étaient d’ailleurs pratiqués sous forme de duel (duilian, 對練), lors desquels les pratiquants appliquaient de maniere interactive ces enchaînements prédéfinis. Ce type de pratique est encore utilisé par les pratiquants de styles traditionnels.